Mutuelle du Personnel Dassault Aviation

La santé dans la tourmente des politiques européennes

La santé représente l’un des budgets les plus importants dans tous les pays développés (11% du PIB pour la France) et elle constitue l’une des priorités principales des peuples. Comme les autres services publics, ce secteur est touché de plein fouet par les politiques néolibérales.
Pour certains services publics, libéralisation, mise en concurrence et privatisation passent par des directives européennes et leur transposition en droit national.

Les résultats récents des élections dans les pays de la communauté européenne, ont vu une accentuation de la représentativité de cette politique du « tout libéralisme ».

Les peuples ont « boudés » les urnes et ils ne vont pas tarder à en ressentir les résultats, en matière de protection sociale comme sur d’autres domaines.

Le rejet de la première mouture de la directive « Bolkestein » par le Parlement européen en 2005 n’a nullement mis fin à la logique d’harmonisation par le bas des protections sociales européennes et mondiales.

Le processus de marchandisation et de privatisation des systèmes de santé et de Sécurité Sociale s’est même fortement accéléré.
Partout, les inégalités sociales de santé augmentent, et le principe de solidarité fait place au principe de la sélection par le risque.

Les « réformes » d’Alain Juppé au projet de loi Bachelot en cours de « discussion », en passant par celles de Philippe Douste-Blazy, les franchises, les dépassements d’honoraires, les attaques contre les mutuelles et le plan Hôpital, ne sont que la version française d’une politique libérale internationale.

Il va falloir donc s’unir pour contrer ces différents plans, qui sapent les principes fondamentaux de l’équilibre du système de santé, basés sur une réelle solidarité financière de tous (employeurs et salariés), pour une prise en charge sanitaire pour tous.

Le Conseil d’Administration
 
   Mutuelle Familiale des Travailleurs du Groupe SAFRAN